Pays Basque 2015

J5 – 02/09/15 – Les gorges de Kakuetta et la passerelle d’Holzarte

Après l’escapade bien sympathique en Espagne de la veille, direction l’est des Pyrénées Atlantiques pour cette nouvelle journée, aux limites du Pays Basque, dans la région de Sainte-Engrace.

Le temps est gris, mais ce n’est pas bien grave. Pour randonner, c’est presque mieux ! Puisque justement, le but est d’y faire deux randonnées, en commençant le matin par les Gorges de Kakuetta ! Il s’agit d’un canyon étroit parfois haut de 300 mètres qu’on parcourt sur 2 kilomètres le long d’un parcours aménagé le long du cours d’eau. La randonnée est facile, mais le sol parfois glissant !

Avant même l’entrée dans les gorges à proprement parler, la couleur de l’eau est magnifique.

La canyon est dans un premier temps large, mais devient vite assez étroit ! C’est très très vert. On sent qu’il tombe beaucoup d’eau dans le coin !

A la fin de la randonnée, on arrive sur plusieurs chutes d’eau dont l’une est assez remarquable. L’occasion pour moi de faire quelques filés !

Le retour se fera par le même chemin, puisqu’il s’agit d’une randonnée en aller-retour !

Après un bref repas sous forme de sandwich, direction Larrau, pour effectuer la randonnée qui mène à la passerelle d’Holzarte. Il s’agit d’une passerelle en bois permettant de franchir le canyon du même nom. Bref, après avoir parcouru un canyon par le bas le matin, nous allons en parcourir un autre, par le haut !

Le début de la randonnée ressemble à celle du matin, à travers la forêt et près d’une rivière dans laquelle se jettent de nombreux petits ruisseaux qui forment parfois de jolies cascades !

La suite de la randonnée est surement le moment le plus sportif de nos vacances ! Une montée assez raide, permettant de se hisser au dessus du fond du canyon, avec une jolie vue sur les montagnes environnante, même si les nuages bas empêchent d’en voir les cimes.

C’est l’occasion au passage d’apercevoir la faune locale ! Un vautour !

Puis on arrive enfin au but de la randonnée, la vue sur le canyon, ainsi que sur la fameuse passerelle ! Je dois admettre que c’est pas si grandiose que cela…

Retour comme le matin par le même chemin, en aller retour ! Pour revenir à Sare, nous empruntons la route passant par la foret d’Iraty, malheureusement en plein brouillard… Nous n’y verrons pas grand chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *