Cela fait maintenant plus de 5 jours que nous sommes partis en vadrouille dans le sud-est du pays, et notre première étape avait pour but d’explorer les Alpes, notamment le Parc National des Écrins.

Dimanche 30 août : la rude montée vers le lac de la Muzelle

Nous sommes arrivés samedi soir à Bourg d’Oisans, sous une pluie battante qui nous faisait craindre de ne pas pouvoir effectuer la randonnée du lendemain… Mais après une bonne nuit à l’hôtel Oberland (que nous recommandons), dimanche matin, le temps s’est amélioré, et nous avons donc fait le choix de partir randonner comme prévu.

La randonnée vers le lac de la Muzelle est assez courte, mais très difficile car elle demande de gravir plus de 1200 mètres de dénivelé (et il n’y a pas un morceau de plat). Pour cette raison, il faut 4 à 5 heures pour monter en haut… chargés comme des mules puisque l’objectif était de dormir au refuge se situant près du lac.

Disons le clairement, c’est probablement la randonnée la plus difficile que nous ayons effectué à ce jour… Mais ça valait le coup car le paysage au sein du Parc National des Écrins est magnifique. On entame la randonnée par une violente montée dans les mélèzes, c’est encore très humide, et les chutes d’eau sont en forme !

Les chutes tournent à plein régime !
Ça grimpe !
Et elle ne savait pas encore ce qui l’attendait !

Ensuite vient une période où l’on suit pendant quelques kilomètres un torrent au sein des alpages, et la route se fait un peu moins raide. Le paysage est magnifique avec le cours d’eau déchaîné, et même des marmottes pour nous émerveiller !

Le long du torrent… de la pisse, c’est pas une blague !
Elles nous font le show !!

Mais le plus dur arrivait… le dernier kilomètre est hyper hard, on monte sur 300-400 mètres de dénivelé, et cela ressemble parfois à de l’escalade, c’est juste vertigineux ! Nous sommes exténués, au bord de la rupture, mais nous y sommes presque. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment de photo de cette section !

En face, de l’autre côté de la vallée, la station de ski des Deux Alpes

La dernière portion est un peu plus plate, et les paysages ressemblent à l’Islande ! Le lac se dévoile petit à petit à nous, même si les nuages gâchent la fête.

On dirait l’Islande !
Le Graal… sous les nuages !

La journée est déjà bien entamée, et nous profitions donc de la soirée au refuge. Le confort est spartiate, et ça caille pas mal à plus de 2100 mètres d’altitude (-2°C durant la nuit), mais ce fut une bonne expérience !

Lundi 31 août : Descente et route vers Briançon !

Bonne nouvelle en sortant du refuge vers 06h30 du mat, le temps semble clairement s’améliorer et nous allons enfin pouvoir profiter du paysage environnant ! La neige est même tombée assez proche durant la nuit précédente, à partir de 2500 mètres ! Le paysage est somptueux !

C’est mieux avec des éclaircies !

Pour profiter un peu des lieux, nous décidons de monter encore de 200-300 mètres d’altitude, pour avoir une vue depuis le col. Cependant, les efforts sont difficiles à encaisser aussi tôt, et nous rebroussons rapidement chemin, le temps étant en plus bouché en direction des hauteurs.

Réflexion !

Vue vers la Vallée où nous allons redescendre

Nous redescendons alors vers la vallée, via le même chemin que la veille… mais avec une bien meilleure météo ! En bas, on sera récompensé par une très bonne pizza, à la Guinguette, au niveau du parking de la randonnée. Nous recommandons là aussi chaudement !

Derniers regards sur le lac de la Muzelle
La fameuse section très difficile !
Il est de retour !!

Pour la suite de la journée, on fera surtout de la route, pour rejoindre Briançon, notre étape du soir. On passe par de beaux paysages de montagne et notamment le col du Lautaret !

Paysages alpins dans le col du Lautaret
Peu avant Briançon

Voilà pour ces deux premiers jours en montagne ! La suite, ce sera dans le Mercantour !

Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *